Actualités

Jusqu'à la fin du XVIIe siècle, c'est l'église de l'Abbaye Cistercienne qui servait d'Eglise paroissiale, mais les moines étaient souvent absents pour l'administration des divers sacrements et de plus, les femmes n'avaient pas accès au monastère.

Pour pallier à ces inconvénients, en 1671, le curé Jacques Augier, prêtre de Lorgues, fut nommé pour le territoire du Thoronet. Il demanda aux paroissiens de participer aux frais de construction d'une église paroissiale, mais ceux-ci, très pauvres, furent réticents et la communauté monastique proposa de prendre à sa charge pour un tiers de sa construction.

Le choix de l'emplacement, après délibérations, se porta au profit d'une petite butte où s'élevaient les restes de la bastide des Ganzin dit "Fadat".

Les travaux furent enfin initialisés courant juillet 1704 et le 30 avril 1705, l'évêque de Fréjus procéda à la bénédiction de la nouvelle église qui adoptait le vocable de Sainte Marie.
L'édifice accuse un plan simple mais d'un volume équilibré. La porte d'entrée a été refaite en 1994 par le sculpteur Marius Mullerke, du Cannet-des-Maures, et représente les deux métiers traditionnels du Thoronet, le vigneron et le mineur.

La dernière remise en état de l'église (intérieur et extérieur) remonte en 2006.
La messe y est célébrée le samedi à 18h00.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris